Coup de coeur

Le télétravail !

Ce mémo n’aborde pas les aspects sociaux ou règlementaires relatifs au télétravail. Il ne présente que les aspects sécurité, santé, qualité et environnement ( et encore!).

1)- Safety First, comme ils disent

Le casque de protection, les chaussures de sécurité, etc… ne sont pas indispensables au bureau, bien sûr. Dans les risques au télétravail, il y a les virus (informatique) mais, maintenant que vous êtes autonome, il va falloir faire votre propre évaluation des risques.

Allez, je vais vous aider :

– Mon poste de travail est-il conforme : la position de l’ordinateur, de l’écran…

– Mon installation électrique ressemble a une multitude de  rallonges électriques enchevêtrées les unes dans les autres? Profitez-en pour voir le différentiel 30 mA dans votre coffret électrique car aucun organisme de contrôle y passera.

– Pour mes déplacements, escalier, couloir, …

-L’éclairage, la température, ça va ?

– Pour nettoyer mon poste de travail, le produit de nettoyage, est-il dangereux ?

2)- Même en télétravail, je peux m’assurer un poste de travail,

dédié au télétravail ou au moins une table et un siège confortable réglé à la bonne hauteur.

3)- Est-ce que j’ai vraiment besoin de quelqu’un pour organiser ma journée de télétravail ?

La journée de télétravail doit ressembler à la journée de travail : hygiène corporelle, habillement (c’est mieux en cas de visioconférence). Bon d’accord, certains EPI ne sont pas indispensables à la maison, organisation de la journée en pages horaires, moments de détente ou de vie privée (balade à pied, le pain, le chien, …).

Qui dit horaires de travail dit… pauses.

4)- Mes nouveaux collègues de télétravail sont ma famille et les colocataires !

Expliquer la situation aux proches et partager votre planning avec les autres membres, en mutualisant les moments de détente.

5)- Comment faire sans la machine à café ? Le coin fumeur ?

Organiser des pauses café en visioconférence, vous ferez un tabac !

Pensez à marcher, à boire de l’eau, etc…

Il est conseillé de faire une pause de 5 minutes toutes les heures.

6)- Libre, je suis libre

L’ autonomie dans le travail que vous avez maintenant  doit vous permettre une organisation optimale de la journée mais pas de travailler jusqu’au bout de la nuit. Vous avez mis le réveil pour vous lever, mettez-le pour « quitter » le travail. Si vous n’avez pas une charte, vous avez un droit à la déconnexion (bon, si vous préférez faire la sieste le matin (autonomie), faut quand même faire le job).

7)- J’ai peur, je suis tout seul !

Profitez pour utiliser les messageries instantanées (en direct avec votre interlocuteur ou en mode asynchrone), des « chats ». Donner vous avec vos collègues des séances de communication, pas des réunions avec des points précis ( ce n’est quand même pas parce que je suis en télétravail que je vais arrêter de bavarder).

Utilisez le téléphone mais pour des sujets importants ou urgents ( et attention aux ondes).

Prenez des nouvelles de vos collègues, encadrement ou subordonnés.

8)- Et l’environnement, dans tout cela ?

Ce n’est pas parce que je ne suis pas physiquement au travail que je peux pas appliquer les bonnes pratiques de ma société : tri des déchets, économie d’énergie (j’aère les pièces mais je baisse le chauffage pendant ce temps), élimination correcte des déchets (et la pile bouton, vous la mettez ou ?) !

 

9)- Qualité

Les distractions possibles du télétravail n’auront pas de conséquences négatives sur la qualité de mon travail.